Imprimer cette page

Charte Qualité & Médiation

Le processus de suivi et d’évaluation des interventions est réalisé en 4 points:

  • Cahier de liaison
    Le cahier de liaison est le document essentiel dans le processus de suivi des interventions.
    Tenu méthodiquement par l’intervenant (e), il comprendra en plus des jours et des heures d’intervention, des consignes particulières ponctuelles que vous demandez et d’éventuelles observations de l’intervenant (e) (manque de produits d’entretien ...).
    Ce cahier est émargé par vous et l’intervenant (e) à l’issue de chaque prestation.

  • Cahier de réclamation – Garantie Qualité
    Un cahier de réclamation tenu à la société, comprend l’historique de la réclamation et son règlement. Si vous contestez la qualité d’une prestation, vous devez nous en informer immédiatement et nous confirmer sous 48 heures ouvrées suivant la prestation par lettre LRAR.
    Nous ne pourrons prendre en compte une contestation survenue après ce délai.

  • Enquêtes annuelles de satisfaction
    La prestation servie sera réactualisée une fois par an, en coordination avec vous, l’intervenant (e) et la société.
    C’est un moment privilégié qui sert d’enquête de satisfaction auprès des clients sur leur perception de la qualité des interventions.
    De plus, la société procède à des contrôles inopinés afin de s’assurer du bon déroulement des interventions.

  • Assurances
    La société est couverte par sa responsabilité civile professionnelle.
    En cas de détérioration de matériel, vous devrez nous en informer sous 48 heures ouvrées suivant la prestation par lettre LRAR.
    La société engagera un dossier avec l’assurance conformément à sa couverture en responsabilité civile professionnelle, mais ne pourra être tenue responsable du mauvais état des matériels et produits mis à la disposition de l’intervenant (e) par le client dans le cadre la prestation.

Notre attestation "Dispositif de médiation à la consommation"

N.B. sur la charte qualité

  1. Parce que nous pensons que travailler dans la sphère intime exige que les prestations réalisées soient de qualité, la société s’est appuyée sur le référentiel de certification de services « prestations de services à la personne » (référence n° RE/SAP/01 du 04/05/99) et ses recommandations.
  2. Du fait de la connaissance d’une information relevant de faits inhabituels, la société portera aux autorités compétentes la dite information (maltraitance par exemple).